Contacter le Chemin du philisophe

 

PRESENTATION

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant #cheminphilo ou "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :

site internet de l'Assocation

site internet de l'ONF

Pour télécharger la brochure 2021 du Chemin du Philosophe

Audioguide du Chemin du philosophe en forêt, télécharger sur smartphone via le lien ou avec le code QR (en forêt le chargement par QR dépend du réseau de votre fournisseur d'accès ).

S'y promener avec ValdoiseMyBalade.

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 179, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)


L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement : Bulletin d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr

Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Programme

Programme des activités à venir (cliquez sur le lien)


ooooo

G
M
T
Fonction Sound est limitée à 200 caractères

samedi 1 octobre 2022

Compte rendu du Café philo du vendredi 30 septembre 2022, Nation

 

 



Nous étions 14 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 30 septembre 2022 de 20 h à 22 h 45 dans la salle des arts plastiques du centre culturel de Bouffémont (Val- d’Oise) sur le thème :

« Comment fait-on nation ? »

Les thèmes des prochains cafés philo ont été choisis :

+ Vendredi 21 octobre 2022 à 20 h (exceptionnellement salle Lesseps !) : « Qu’est-ce qu’être à sa place ? »

+Vendredi 25 novembre 2022 à 20 h : « Revient-il à l’Etat de décider de ce qui est juste ? »

+Vendredi 27 janvier 2023 à 20 h, + galette des rois « La douceur est-elle une force ? »

+Vendredi 17 février 2023 à 20 h : « L’art transforme-t-il le monde ? »

+ Vendredi 31 mars 2023à 20 h : « L’avenir nous impose-t-il des devoirs ? »

 

ooo

 

Télécharger ce compte rendu http://u.pc.cd/5elrtalK  avec les textes des présentations de Catherine Delaunay et de Pierre Haller.

Les enregistrements audios peuvent être écoutés :

Catherine Delaunay: http://u.pc.cd/jWA (40 minutes)

Pierre Haller : http://u.pc.cd/BcC  (20 minutes)

 

 


ooo

 

Paroles entendues

+ L’âme d’un peuple est importante. La religion fonde l’unité. Lorsqu’on la met de côté, elle revient au galop. Mais leur pluralité des religions pose problème à l’unité nationale. La langue a un rôle similaire. En France, beaucoup de gens ne parlent pas français.

+Le régionalisme a les mêmes avantages et inconvénients que les religions et les langues.

+ Les monuments aux morts appartiennent à la conscience d’une nation, dont les nations sans Etat, comme les Basques.

+ L’Histoire fonde une nation. Le 20ème siècle traîne l’Histoire passée. La nation est parfois imposée. La France est une valeur pour les migrants.

+ Les humains ne sont pas faits pour faire nation.

+ L’économie mondialisée ignore les nations.

+ Le numérique crétinise les enfants.

+ L’école permet parfois de développer l’éthique du groupe.

+ L’éducation civique est entrée à l’école comme une nécessité.

+ La diversité implique l’acceptation des différences de langues, de religions, d’habillements, de coutumes et de rites.

+ Est-ce vraiment important de se référer à la nation ?

+ Les régionalismes se fondent souvent sur le mépris des autres régions. On ostracise « ceux qui ne sont pas d’ici », par exemple les parigots.

+ L’Administration doit parfois faire preuve d’intelligence et d’humanité dans l’application des lois. Par exemple elle ne supprime pas toujours les allocations familiales aux familles tziganes pour cause d’absentéisme scolaire, afin que les enfants puissent recevoir à manger. Cet absentéisme est en effet souvent le résultat du déplacement forcé des campements.

+ Les cimetières ont parfois des lieux réservés à des communautés.

+ On peut vivre sereinement avec deux nationalités.

+Certains immigrés restent partagés, parfois sur plusieurs générations, entre les pays d’origine et d’adoption. Parfois de manière forcée et pathologique.

+ Chacun doit avoir le choix de sa nationalité.

+ Je suis citoyen du monde, solidaire de l’humanité. Il faut repenser la nation.

+ Citoyen du monde n’implique pas un gouvernement mondial qui peut s’avérer très dangereux.

+ La guerre d’Ukraine fait nation. Charlie Hebdo fait nation autour de la liberté d’expression.

+ Les familles se rassemblent dans les moments difficiles.

+ Les valeurs de la nation limitent mais ne peuvent pas empêcher les escroqueries et les incivilités.

+ Il est dangereux d’avoir un seul modèle de nation.

 


+ La langue maternelle a une grande influence dès l’enfance pour faire nation.

+ Pas encore de nationalité française, mais bien qu’ayant une femme et un fils français, je n’ai pas eu le droit de travailler pendant plusieurs mois, à mon arrivée en France.

+ Les différences des concepts de peuple, nation, Etat sont très utiles.

+ Je ne regarde que les matchs de foot des Français.

+ J’aime la France, mais je pourrais vivre dans d’autres pays européens.

+ Aujourd’hui, à cause de la mondialisation et de l’individualisme, on ne parle plus de nations. Tchèque, j’ai choisi la France il y a 40 ans. Je ne me sens plus chez moi à Prague. Le communisme dans les pays satellites n’a pas réussi à transformer l’âme profonde des nations.

+ Né en France d’un père italien il y a 70 ans, il me reste quelque chose de Bologne.

+ Dans Marianne du 29 09 2022, Emmanuel Todd déclare : « La cruelle vérité est que le reste du monde ne nous aime pas. S’il est sommé de choisir entre l’Occident et les Russes, il risque de choisir les Russes. » « Nous ne savons plus ce que nous sommes, ce que sont les autres. »


 

Aucun commentaire: