Contacter le Chemin du philisophe

 

PRESENTATION

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant #cheminphilo ou "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :

site internet de l'Assocation

site internet de l'ONF

Pour télécharger la brochure 2021 du Chemin du Philosophe

Audioguide du Chemin du philosophe en forêt, télécharger sur smartphone via le lien ou avec le code QR (en forêt le chargement par QR dépend du réseau de votre fournisseur d'accès ).

S'y promener avec ValdoiseMyBalade.

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 179, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)


L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement : Bulletin d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr

Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Programme

Programme des activités à venir (cliquez sur le lien)


ooooo

G
M
T
Fonction Sound est limitée à 200 caractères

samedi 23 octobre 2021

Compte rendu du Café philo du vendredi 22 octobre 2021 -Transgresser



Nous étions 29 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 22 octobre 2021 de 20 h à 22 h 40 dans la grande salle du centre culturel de Bouffémont (Val- d’Oise) sur le thème :

« Pourquoi transgresser ?»

Les thèmes du prochain café philo :

Vendredi 26 novembre 2021 : « La liberté d’expression a-t-elle des limites ? » 

Les cafés philo se tiendront au moins jusqu’à la fin de l’année 2021 à 20 h au Centre culturel de Bouffémont.

ooo

 

Télécharger ce compte rendu http://u.pc.cd/VIo  avec les textes des présentations de Catherine Delaunay et de Pierre Haller ainsi que le poème d’Arlette Coutin.

Les enregistrements audios peuvent être écoutés

Catherine Delaunay: http://u.pc.cd/X7frtalK (42 minutes)

Pierre Haller : http://u.pc.cd/tD8otalK  (22 minutes)

 

 

ooo


 

Paroles entendues

+ Le progrès a souvent été considéré comme l’abolition des limites.

+ L’effacement des frontières entre le virtuel et le réel est une forme de transgression.

+ La transgression correspond à un besoin de liberté et de désir de toute puissance, mais aussi à celle de ne pas se soumettre à la puissance d’autrui.

+ Le tabou de l’inceste est le fondement de l’humanité.

+ La transgression est le propre de l’homme de se penser lui-même.

+ L’enfant doit apprendre qu’il y a des règles et qu’il peut les transgresser puis en connaître les conséquences.

Gilles de Rais (1405-1440), d’abord compagnon héroïque de Jeanne d’Arc, est devenu l’archétype du criminel sexuel.

On peut transgresser par solidarité, ce qui peut causer des conflits de conscience.

La transgression accompagne le processus mental de libération.

Les lanceurs d’alertes font progresser la société.

+ Le bébé commence par dire non.

+ Bachelard (1884-1962) raconte comment, enfant, il a transgressé l’autorité du père de famille qui avait le monopole d’allumer le feu.

Les chercheurs scientifiques, transgressent les dogmes.

+ Les limites donnent une forme à la norme, qui est légitime si elle est acceptée par la majorité de la scène sociale.

Contrevenir est différent de transgresser, qui met en jeu la conscience individuelle.

+ Les sociétés enferment les personnes dans des stéréotypes, qui suscitent le désir de transgresser.

Il existe des îlots de lumières de la transgression positive dans les milieux professionnels très normés des administrations, de la police, de la médecine, du social.

La transgression est source de créativité.

+ Institutrice de l’Education Nationale, faisant de l’alphabétisation dans un car auprès des gens du voyages, je me suis trouvée dans des situations où je me suis mise en transgression, notamment face aux forces de l’ordre. Il fallait que je puisse encore me regarder en face dans une glace. Il est aussi arrivé que des membres particuliers des forces de l’ordre transgressent par humanité les ordres reçus.

+ Selon Camus (1913-1960) : « L’homme, ça s’empêche ».

+ L’homme a besoin de transgresser en même temps de se conformer. Il a un besoin d’appartenance. L’école a le rôle de développer l’esprit critique des enfants en même temps de les normaliser.

+ Les meilleurs musiciens ont travaillé les classiques.

« Deru kugi wa utareru » est une expression japonaise signifiant : le clou qui dépasse appelle le marteau. C'est une bonne illustration de la société traditionnelle qui préfère la conformité et l'harmonie sociale à l'indépendance et à l'expression individuelle.

Le conformisme est confortable.

+ Chacun ne peut pas se donner ses normes propres.

+ Tous les musiciens ont transgressé les règles harmoniques.

Selon Nietzsche (1844-1900), chacun porte en soi la dualité « Apollon-Dionysos », l’ordre et le désordre.

+ On peut transgresser par le silence.

+ Il existe des situations chaotiques, anarchiques, familiales ou dans les camps, où la notion de transgression n’a pas de sens. La survie est première. Mais des solidarités se créent spontanément.

La poésie peut être une transgression du langage.

+ Dans les situations chaotiques à la suite de catastrophes, de l’ordre se recompose spontanément. Les secours ont repris près d’Hiroshima en moins d’une heure après le bombardement.

+ Se conformer et transgresser mène à l’équilibre. Mais certains se permettent de faire n’importe quoi.

+ Mais il existe souvent des étincelles d’humanité.

 


+ Dans les camps les gardiens n’obéissaient pas ils consentaient. Les plus belles victoires sont celles qu’on gagne sur soi.

+ Il faut connaître ce que l’on transgresse.

+ Il faut transgresser pour progresser mais cela a un coût.

+ De culture religieuse, nous avons laissé le choix à nos enfants de transgresser la coutume.

+ Dans les camps de réfugiés des organisations se mettent place spontanément.  

+ La transgression est justifiée face à l’inhumanité avec laquelle sont traités certains migrants aujourd’hui près de chez nous.

+ On peut transgresser pour se faire remarquer.

+ La transgression est un art de vivre à la française. Peut-être parce que la France est la terre des droits de l’homme.

+ Il faut essayer la transgression pour apprendre.

+ Il faut rendre hommage et soutenir les lanceurs d’alertes. 


 

 

 

Aucun commentaire: