Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr



ACTIVITES DE L'ASSOCIATION

PROGRAMME DES ACTIVITES

Mise à jour 23/11/ 2017

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

Vendredi 24 novembre 2017 à 20 h : « La reconnaissance : une valeur ou un leurre ? »

ooo

Sortie d’hiver

+ Dimanche 3 décembre 2017 de 10 h à 12 h 30 : Sortie d’hiver annuelle sur le Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency

sur le thème : « Passer l’hiver». Rendez-vous devant Château de la chasse.

ooo

+ Vendredi 9 février 2018 à 20 h 00

Entretien avec Pierre Péan, journaliste enquêteur :

« Témoignages sur les relations des médias avec la politique »

au Centre culturel - Salle des arts plastiques - 1, rue Jean-Baptiste Clément –à F 95570 BOUFFEMONT.

Localisation http://tinyurl.com/philobouffemont

ooo

ACTIVITES DE NOS AMIS ET CONNAISSANCES

ooo

+ Vendredi 24 novembre 2018 à 20 h 00 Radio Delta émission en direct (postcastable) avec Jean-Paul Ricker

à propos de Pierre Simon et le 50ème anniversaire de la loi Neuwirth sur la contraception.

samedi 16 avril 2016

Compte rendu du café philo du 15 avril 2016. Progrès.




Nous étions 28 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 15 avril 2016 au centre culturel de Bouffémont (Val d’Oise), sur le thème :

« Les progrès scientifiques et techniques
vont-ils de pair avec les progrès social et moral ?»



Télécharger les présentations, de Catherine Delaunay et de Pierre Haller.

ooo
Paroles entendues
-         Ce qui avance par le progrès, décline par le progrès, selon Blaise Pascal (1623-1662).
-         Progresser, c’est avoir un but.
-         Le progrès, c’est un enchaînement de science, de technique, de moral et de social. Il est universel, il essaime.
-         La nature évolue naturellement, l’homme artificiellement.
-         La conscience de soi de l’homme est le moteur de sa progression.
-         Dans les années 1950 Paul Guth (1910-1997) disait que la télévision allait faire disparaître les académiciens.

-         Qu’est-ce que le progrès s’il n’est pas lié à une échelle de valeurs ?
-         Le progrès technique s’est essentiellement fait autour des valeurs militaires. On peut en avoir d’autres.
-         Les forces antagonistes de progrès et de régressions sont en l’œuvre dans toute société.
-         Il ne faut pas amalgamer le nazisme et le communiste. Ce dernier n’a pas été que le goulag ou que Staline.
-         C’est insupportable de trouver des excuses au communisme. Je suis né au goulag.
-         Pourquoi sont-ce surtout les voyous qui arrivent au pouvoir ?
-         95 % des médias français appartiennent à sept milliardaires.
-         L’homme est responsable du progrès.
-         Il faut recentrer la notion de progrès. L’Europe doit rester un foyer de progrès politique et démocratique. Il faut des débats citoyens. Voulons-nous une société de partage ou de rivalité ?
-         Les progrès scientifiques et techniques sont des accumulations. Le progrès moral ne se mesure pas. L’homme reste l’homme.
-         Le transhumanisme vise à rendre l’homme immortel, à implanter des puces électroniques dans le cerveau pour le rendre obéissant.
-         Il y a progression, régression et complexification.
-         Même inutile, la science est un progrès, exemple le boson de Higgs.
-         On sait aujourd’hui fabriquer de la matière cérébrale. Avec quelle conséquence ?
-         Sommes-nous capables d’introspection collective ? Comment prévoir les cataclysmes de la morale ? Pouvons-nous trouver la pilule de la paix ?
-         La démocratie devrait être un choix pour la science.
-         Les colonisations européennes ont apporté un certain progrès dans le reste du monde, mais aussi l’expropriation et la destruction des cultures et mœurs traditionnelles qui connaissaient des formes enviables de vivre ensemble.
-         Il faut lire les poèmes de Vladimir Maïakovski (1893-1930).
-         On peut encore choisir de se passer de télé.

-         Il faut reprendre le pouvoir sur le progrès.
-         On n’est pas obligé de passer par Google. Il y a beaucoup d’initiatives de modes de vie nouveaux. Le progrès dépend de nous.
-         Beaucoup de choses extraordinaires sont en marche. Les médias servent aussi à révéler l’immoralité.
-         Le progrès n’existe pas en soi mais par rapport à des valeurs.
-         Il y a un fossé entre les paroles et les actes des dirigeants.
-         C’est à nous de prendre les choses en main. Ca ne viendra pas de l’extérieur.
-         Les « nuits debout » à la République sont très encadrées. Il y a plus de CRS que de manifestants.
-         L’homme est comme un attelage qui ne sait pas où il va.
-         « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». La Chine est un grand exportateur d’instruments de torture.
-         Le personnel médical a fait de grand progrès dans ses attitudes face aux patients.
-         « La gauche est achetée par Moscou, la droite est à jeter par la fenêtre ».
-         Le progrès avance par lui-même. Les critères du social sont l’argent et le pouvoir. Nous réagissons face au progrès mais nous n’agissons pas. L’homme n’a pas changé.
-         Il faut évoquer les pollutions rampantes de l’environnement par les produits chimiques qui conduisent à des augmentations des cas d’autismes, d’Alzheimer et de scléroses en plaques.
-         Je crains pour l’avenir.
-         Pierre Dac  (1893-1975): "L'avenir de Monsieur est devant lui, et l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour."
-         Les progrès sont surtout le fruit de l’éducation. Espérons une transmission épigénétique.
-         Les nouvelles technologies ont changé l’éducation. Chaque année un adolescent passe 1500 heures sur un écran, 500 heures à l’école et moins de 100 heures avec les parents.
-         Les étudiants en économie apprennent à utiliser des modèles mathématiques, mais le questionnement sur le progrès social ou moral n’entre pas en ligne de compte.
-         Le progrès occidental a aussi entrainé la destruction des zones périphériques. Comment choir les critères d’évaluation du progrès ? Est-ce simplement l’accumulation ?
-         Il faut faire un jeûne de télé, sortir du fait divers, de l’émotionnel du spectaculaire.
-         « la mystique appelle la mécanique... », un besoin de supplément d’âme,  selon Henri Bergson (1859-1941)

dimanche 3 avril 2016

Compte rendu du café philo du 02 avril 2016 à Ermont– La joie





Nous étions 25 personnes à participer à ce café philo, le samedi 02 avril 2016 à la médiathèque André Malraux d’Ermont, sur le thème : « Notre époque aurait-elle oublié la joie ? »
Ce thème du café philo a été préparé à partir  de celui du café philo de Bouffémont d’octobre 2014 ainsi qu’ animé par Catherine Delaunay et Pierre Haller.

Télécharger les présentations, de Catherine Delaunay et de Pierre Haller.

oooooooooooooooooooooooo
Paroles entendues

-         Selon le philosophe Marcel Gauchet (né en 1946), la perte de la joie après les années 1980 serait liée à trois événements : la fin du monde agricole, la fin du communisme, la fin de la suprématie de l’Eglise catholique.
-         C’est dans la nature humaine que de balancer entre l’angoisse et  la joie.
-         L’angoisse de la mort n’explique pas le pessimisme actuel en France. Le pessimisme est en rapport avec l’ère atomique inaugurée par les bombes sur Hiroshima et Nagasaki.
-         La foi dans le progrès a été ébranlée par la boucherie de la première guerre mondiale, le génocide nazi et les bombes atomiques.
-         Depuis le 11 septembre 2011 s’est développée une politique mondialisée de la peur.
-         La politique de la peur a de tout temps été un moyen de domination sur les sociétés.
-         Il faut distinguer la pauvreté de la misère. Le monde rural était pauvre mais pas nécessairement miséreux. La misère se développe avec l’urbanisation.
-         La joie c’est la réussite d’un objectif. La plus belle victoire est la victoire sur soi-même.
-         La persévérance est source de joie. L’éducation implique l’effort.
-         Les sources de joie changent avec le temps et les lieux.
-         Les objets sont sources de joie.
-         Il y a de plus en plus d’interdits au nom du principe de précaution. La « Guerre des boutons » serait impossible aujourd’hui.
-         Est-ce qu’on se parle encore dans les familles françaises ? La parole familiale semble plus démocratique dans les pays nordiques.
-         Comme Irlandaise, j’ai ressenti beaucoup de négativité en France.
-         Il est important d’être dans la gratitude et ouvert aux autres.
-         On ne fait pas assez de sport pour mettre le corps en joie.
-         La vie intérieure est source de joie. On est acteur de sa joie.
-         Il faut préserver la joie des enfants.
-         Certains ont  des capacités de résilience face au malheur.
-         Il faut vivre dans le présent selon Eckhart Tolle (né en 1948) et son ouvrage Le Pouvoir du moment présent.
-         Les institutions, dont l’éducation,  menacent la joie de vivre.
-         Le pessimisme est un a priori.
-         La neuroplasticité du cerveau permet de changer de manière de penser (en bien ou en mal).
-         On ne s’autorise plus de se réjouir de n’importe quoi en public.

-         Les Français sont individualistes.
-         Il y a un décalage entre les valeurs individuelles et collectives. Le monde du travail n’a pas les mêmes valeurs que les personnes.
-         Comment faire pour ne pas ressasser ?
-         L’éducation favorise la compétition. L’obligation de réussite est stressante. Cela se poursuit dans le monde professionnel.
-         Dans les bibliothèques, il y a une grande demande de livres autour de l’épanouissement personnel et du bien-être.
-         L’authenticité dans la communication est source de bien-être. On manque d’authenticité et de sincérité. On pratique la langue de bois par prudence.
-         La joie, c’est une émotion et donc liée à la sensibilité.
-         Le pessimisme a une fonction de survie. Il faut trouver l’équilibre avec l’optimisme.
-         Question au DALAÏ LAMA : « Qu'est-ce qui vous étonne le plus ? »  Réponse : « Les hommes.... Parce qu'ils perdent leur santé pour accumuler l'argent::::: Ensuite ils perdent l'argent pour retrouver la santé.. ».
-         Ouvrages  sur le bonheur recommandés par un participant :
Jean Brissé Saint Macary : « 1.34 Mètre »
Dominique Lapierre :"La cité de la Joie".

Geneviève Dubosc :  "Bye Bye Géneviève"
Tim Guénard :   "Plus grand que la haine" . et  " Tagueurs d'espérance".
Claudine Vincenot : "Le Bonheur que mon Père m'a transmis" 
Martin Gray : " La vie renaitra de la Nuit" .et. "Le Bonheur de l'Enfant"
Marie-José NEUVILLE  "  Couleur sépia " (CD)