Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

PRESENTATION

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant #cheminphilo ou "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître : site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Audioguide du Chemin du philosophe en forêt, télécharger sur smartphone via le lien ou avec le code QR (en forêt le chargement par QR dépend du réseau de votre fournisseur d'accès ).

S'y promener avec ValdoiseMyBalade.

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 179, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

Depuis le 20 mars 2020, et jusqu'à nouvel ordre en raison du coronavirus, l'accès du public à la forêt domaniale de Montmorency est interdit.


L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement : Bulletin d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr

Programme des activités

PROGRAMME DES ACTIVITES

Mise à jour 17/03/2020

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo.

Ils sont tenus en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires,

à 20 heures, Centre Lesseps - 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

à Bouffémont :

REPORTE Vendredi 27 mars 2020 à 20 h : « Peut-on justifier la désobéissance civile ? »

ooo

AUTRES ACTIVITES

REPORTE+ Samedi 21 mars 2020 à 18h 30 au Centre Lesseps - 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan :

AG 2020 + spectacle « BARBARA » à 20h 15+ cocktail

ooo

REPORTE + Dimanche 14 juin 2020 :

Excursion en car avec l’AHGEVO à Laon

samedi 17 février 2018

Compte rendu du Café philo du vendredi 16 février 2018 : Tolérance




Nous étions 31 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 16 février 2018, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) sur le thème :
« La tolérance a-t-elle des limites ? »
Le thème du prochain café philo est :
Vendredi 30 mars 2018 : « Le transhumanisme est-il une opportunité ou menace ? »
Nous choisirons également les thèmes du deuxième trimestre
Télécharger ce compte rendu http://bit.ly/2Hok9Lh avec les présentations de Catherine Delaunay et de Pierre Haller ainsi que le poème d’Arlette Coutin.
Les enregistrements audio peuvent être écoutés
Catherine Delaunay : http://pc.cd/4lIrtalK  
Pierre Haller : http://pc.cd/ERs7


ooo

Paroles entendues
+ L’enfant n’est pas naturellement tolérant.
+ La tolérance est fonction des rangs hiérarchiques des personnes en présence.
+ La vie est un long apprentissage de la frustration. Mais aujourd’hui l’enfant –roi n’apprend plus cela.
+ Tolérer, c’est supporter l’insupportable. Le faible doit apprendre à s’en sortir.
+ Chacun met en œuvre ses outils personnels. La raison n’a pas toujours le denier mot.
+ Plutôt la liberté que la tolérance. Tolérer c’est une posture tantôt de dominant tantôt de dominé. Je ne peux pas dire : «  je tolère les décisions de l’Etat ». Je n’ai pas le choix.
+ Pas de tolérance sans réciprocité. Il faut un équilibre des forces.
+ Certains militants politiques ne sortent pas de leur intolérance.
+ La tolérance est une position éthique face à l’altérité. Repose-t-elle toujours sur la raison ?
+ La tolérance, c’est la reconnaissance de l’autre et de sa parole, la bienveillance aussi.
+ Je deviens intolérante au bruit.
« Jamais en aucun cas je ne consentirai à juger convenable pour un de mes semblables, quel qu'il soit, ce que je juge moralement intolérable pour moi-même. » Simone Weil - La Condition ouvrière (1951)
+ On tolère des nuisances chez les autres tant qu’on n’est pas concerné.
+ La vie en couple est une école de tolérance. Il faut un équilibre des pouvoirs.
+ L’empathie favorise la tolérance.
+ Dans une société normée, il faut accepter et non tolérer.
+ La tolérance fait partie du jeu des images sociales.
+ L’intolérance résulte du cheminement intérieur de chacun, de l’image de soi.
+ Pourquoi des pays tolérants, notamment en accueillant les Juifs, tels que la Pologne, l’Espagne, la Turquie, sont-ils devenus intolérants ?

Tour de table
+ Tolérer c’est la capacité d’accepter l’autre qui vit et pense autrement dans une société ouverte. C’est permettre aux petits et aux faibles d’exister. L’intolérance est une faiblesse intellectuelle. La liberté est un combat. « S'il fallait tolérer aux autres tout ce qu'on se permet à soi-même, la vie ne serait plus tenable. » Courteline.
+ Le droit régule la tolérance.
+ La tolérance ne doit pas être un aveu de faiblesse.
+ La tolérance est une attitude politique. Elle conduit à un nivellement des valeurs, par exemple en matière d’esthétique.
+ On devient tolérant quand on pense que l’autre c’est soi-même.
+ La tolérance est proportionnelle à l’empathie.
+ Il y a des imites à la tolérance.
+ Il y a des gens qui ne se supportent plus eux-mêmes, d’où le suicide. La tolérance existe aussi chez les animaux. On a vu une poule dormir la nuit sur la tête d’un âne pour se protéger du renard.
+ La jeunesse apprend-elle la tolérance ?


+ Le rejet interculturel est encore fréquent.
+ Doit-on limiter la tolérance ? Le blasphème n’est-il pas intolérable ?
+ L’homme n’est pas naturellement tolérant. Dans notre pays, le cadre général nous porte à la tolérance. Mais la plupart est capable de devenir intolérant. Il faut raison garder.
+ Il faut écouter.
+ Il faut être tolérant pour les personnes et intolérant pour les faits.
+ La tolérance nous rassemble, c’est un jeu gagnant-gagnant.
+ La tolérance est parfois la non-action, un non-agir coupable. L’intolérance peut être vertueuse. Par exemple face à la misère.
+ La tolérance est aussi une question de nombre. Par exemple le nombre de migrants dans certains quartiers.
+ Les êtres sont influençables. On peut comprendre les intolérants.
+ Les projets actuels à l’Education Nationale à mieux travailler sur le langage, et favoriser l’expression des élèves sont encourageants et rendent optimistes.
+ La tolérance est un élément des interactions entre les groupes, des groupes avec les individus, des individus entre eux et des individus avec les institutions. Ces interactions revêtent différentes formes : écoute, empathie, enrichissement mutuel, rapports de force, soumission, devoir, indifférence.
+ La tolérance connaît de multiples cas de figures.
ooo

Aucun commentaire: