Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr



ACTIVITES DE L'ASSOCIATION

PROGRAMME DES ACTIVITES

Mise à jour 23/11/ 2017

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

Vendredi 24 novembre 2017 à 20 h : « La reconnaissance : une valeur ou un leurre ? »

ooo

Sortie d’hiver

+ Dimanche 3 décembre 2017 de 10 h à 12 h 30 : Sortie d’hiver annuelle sur le Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency

sur le thème : « Passer l’hiver». Rendez-vous devant Château de la chasse.

ooo

+ Vendredi 9 février 2018 à 20 h 00

Entretien avec Pierre Péan, journaliste enquêteur :

« Témoignages sur les relations des médias avec la politique »

au Centre culturel - Salle des arts plastiques - 1, rue Jean-Baptiste Clément –à F 95570 BOUFFEMONT.

Localisation http://tinyurl.com/philobouffemont

ooo

ACTIVITES DE NOS AMIS ET CONNAISSANCES

ooo

+ Vendredi 24 novembre 2018 à 20 h 00 Radio Delta émission en direct (postcastable) avec Jean-Paul Ricker

à propos de Pierre Simon et le 50ème anniversaire de la loi Neuwirth sur la contraception.

samedi 25 février 2017

Compte rendu du Café philo du vendredi 24 février 2017, Bonheur




Nous étions 32 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 24 février 2017, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) sur le thème :
« Y-a-t-il des valeurs supérieures au bonheur ? »
Le thème du prochain café philo est :
+Vendredi 31 mars 2017 : « Familles je vous aime, familles je vous hais ? »
Nous y choisirons les thèmes des trois prochains cafés philo d’avril, mai et juin 2017.
Télécharger ce compte rendu avec les présentations http://bit.ly/2mnUMyr , de Catherine Delaunay et de Pierre Haller, ainsi que le poème d’Arlette Coutin.
Les enregistrements audio des présentations sont également téléchargeables : celui de Catherine Delaunay http://bit.ly/2mnUiIG ;
celui de Pierre Haller http://bit.ly/2lGdXnn .
ooo
Paroles entendues
-         Chacun a sa définition du bonheur. Mon bonheur est de rendre les autres heureux.
-         Les valeurs permettent les interactions entre les gens.
-         Le bonheur est fugace. Les valeurs ramènent au sens de la vie.
-         Les valeurs ne sont pas uniquement transmises par les parents. La maltraitance peut amener à faire fi des valeurs. Se débrouiller pour survivre est une valeur.
-         Est-ce que le bonheur est une valeur ? Ce n’est pas une valeur au même titre que la justice. Ce n’est pas en vue du bonheur que mon père a été résistant pendant la guerre. Il dit avoir fait son devoir.
-         Le bonheur est inscrit dans de nombreuses constitutions nationales.
-         Il peut être dangereux que l’Etat  ou une idéologie veuillent faire le bonheur des citoyens.
-         L’idée de bonheur varie en fonction des âges de la vie.
-         Le bonheur n’est pas une valeur, il est personnel. Il ne peut pas être atteint par la valeur.
-         Tout ce qui peut faire le bonheur, peut rencontrer son contraire.

-         Il y a différents niveaux de bonheurs allant du matériel au spirituel.
-         Dans le film « Silence »la valeur spirituelle est mise en évidence.
-         Le bonheur est une prédisposition de la vie intérieure variable selon les époques.
-         Les valeurs sont un classement qui permet de vivre ensemble. C’est un état de l’être. Il dépend de l’absolu vers lequel on veut aller.
-         Ne pas confondre bonheur et bien-être.
-         Mon contact avec la musique m’a apporté du bonheur.
-         Le bonheur est tributaire de l’environnement.
-         Le bonheur, c’est le cerveau qui se repose.
-         On ne vit pas toute sa vie dans le bonheur. On ne perd pas forcément le bonheur en ne respectant pas les valeurs.
-         Il faut se contenter de ce que l’on a.
-         Le bonheur, c’est l’absence de tracas, mais aussi de pouvoir surmonter les difficultés.
-         Être en paix avec soi-même, la joie de vivre.
-         État impermanent, harmonie.
-         La pyramide de Maslow est différente pour chaque être.
-         On ne peut pas être heureux avec la haine de l’autre.
-         L’honnêteté se perd.
-         Certains ont théorisé la légitimité de voler les riches. 
-         Les grands crimes contre l’humanité ont été perpétrés par des gens conformes aux normes en cours (nazis, khmers rouges, etc.).


-         Mai 1968 a bouleversé les valeurs.
-         « Mourons pour des valeurs, mais de mort lente », pour paraphraser G. Brassens.
-         Le bonheur, c’est la liberté de commencer quelque chose de nouveau, une nouvelle relation pas seulement marchande.
-         Les bonheurs sont individuels. Peut-on les hiérarchiser ?
-         Le bonheur et les valeurs correspondent à des variabilités spatio-temporelles.
-         Il est difficile de mettre en rapport le bonheur et les valeurs.
-         Le bonheur est à l’intérieur des personnes. La société ne propose que la consommation. La question est d’être ou d’avoir.
-         Le bonheur n’est pas dans le luxe, qui conduit à une soif inextinguible puis à la souffrance.
-         Je me contente de petits bonheurs.
-         Le bonheur, ça s’apprend. C’est le partage. Même dans les guerres, il est possible d’avoir du bonheur.
-         Le bonheur se travaille, éviter les conflits, ne pas ressasser.
-         Les êtres sont inégaux face à la capacité d’avoir du bonheur. Beaucoup se joue dans l’enfance. Le bonheur n’existe que s’il est partagé.
-         Les valeurs sont propres à une époque et à un environnement.
-         Les besoins basiques sont relativement faciles à cerner. Les besoins de réalisation de soi sont plus flous. Camus se disait que Sisyphe était peut-être heureux.
-         « Le bonheur est un festin de miettes ».
-         Bonheur, bien-être, plaisir, ce n’est pas la même chose.
-         Les tyrans peuvent être heureux.

-         On peut se mortifier dans le bonheur.
-         Le droit au bonheur est ontologique. La mélancolie c’est la disparition du bonheur.
-         Pour le bonheur comme pour les valeurs, il y a ce qui vient de l’extérieur et ce que nous élaborons à l’intérieur de nous. Il y a ce qui dépend de nous et ce qui n’en dépend pas. Nous sommes partiellement responsables de notre bonheur et de celui de notre environnement.
ooo

samedi 4 février 2017

Compte rendu du café philo du 4 févier 2017, Médiathèque d’Ermont, Interdits




Nous étions quelque soixante personnes à participer à ce café philo, le samedi 4  février 2017 de 15 h à 17 h 15 à la médiathèque André Malraux d’Ermont (Val d’Oise). Sur le thème :
« Peut-on vivre en société sans interdits ? »
Les précédents cafés philo dans cette médiathèque sont les suivants :

Ces cafés philo font désormais partie d’une action "Tous philosophes" du Pôle philo des médiathèques de Valparisis. D’autres cafés philo, cours d’initiation à la philo et conférences sont prévus pour 2017 dans ces médiathèques, notamment à Ermont, Eaubonne et Saint-Leu-la-Forêt. Les programmes sont consultables sur leurs sites Internet ainsi que sur le nôtre.
Télécharger ici l’ensemble de ce compte rendu avec les présentations, de Catherine Delaunay et de Pierre Haller.
Ecouter l'enregistrement audio de Catherine Delaunay et/ou celui de Pierre Haller
ooo
Paroles entendues
-          Au nom du progrès scientifique, notre société transgresse beaucoup d’interdits : vie privée, génétique.
-         Depuis 50 ans la permissivité a mis à mal notre société.
-         Pour la recherche scientifique, il y a des comités d’éthique.
-         La télé est un instrument d’abrutissement.
-         Mais on peut arrêter la télé.
-         Le respect, c’est mieux que l’interdit.
-         Au lieu d’interdits, il vaudrait mieux des injonctions positives.

-         On n’explique pas assez les interdits. Exemple : le burkini.
-         L’homme est soumis à ses déterminismes que les interdits sont censés canaliser. Les règles de bienséance et les interdits sont issus du vivre ensemble.
-         Les règles économiques européennes conduisent de nombreux agriculteurs au suicide.
-         Expliquer les interdits ne suffit pas, mais cela facilite l’acceptation.
-         Les interdits peuvent entrer en conflit, notamment dans les sociétés multiculturelles.
-         Mon père, se réclamant anarchiste, refusait de boucler la ceinture de sécurité en voiture.
-         Les interdits sont les ciments des systèmes de pensée. Plus une société est évoluée et ouverte plus elle se sent libre vis-à-vis des interdits, moins elle a besoin d’interdits.
-         Il y a trop de lois globalisantes à partir de faits particuliers.
-         Le traitement des suspects est différent en France et en Angleterre.
-         En France l’autorité est plus monarchique que dans les monarchies du Nord de l’Europe.
-         La prohibition crée la délinquance.

ooo

mercredi 1 février 2017

Conférence de Denis Labayle








Quelque trente personnes ont participé ce mercredi 1er février 2017, à l’Espace culturel du centre Leclerc de Domont-Moisselles, à la conférence de Denis Labayle pour la présentation de son livre « Dans les pas du fils ».
Il s’agit d’une histoire vraie d’un père et de son fils qui, au cours d’une épopée à cheval au Kirghizstan, renouent leurs liens altérés. Tout aussi passionnante que cette histoire est l’histoire de cette œuvre littéraire elle-même tant pour son incidence sur le destin des acteurs que pour le regard sur l’univers (impitoyable) de l’édition. Quelques séquences de films réalisés avec talent par le père, Renaud François, ont donné envie de visiter le Kirghizstan.  
 Il convient de remercier la direction du centre Leclerc pour son aimable accueil.