Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant #cheminphilo ou "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître : site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 179, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement : Bulletin d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr

LES ACTIVITES DE L'ASSOCIATION

PROGRAMME DES ACTIVITES

Mise à jour 30/06/2018

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, Centre Lesseps - 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

Vendredi 28 septembre 2018 à 20 h : « Avons-nous besoin de héros ? »

Vendredi 19 octobre 2018 à 20 h : « Les vertus de l’échec ».

Vendredi 30 novembre 2018 à 20 h : « Une humanité sans guerres ? »

ooo

AUTRES ACTIVITES

ooo

ACTIVITES AVEC NOS AMIS ET CONNAISSANCES

Programme « Tous philosophes » avec le Pôle Philo

des Médiathèques de Valparisis

Il convient de s’inscrire par téléphone

+ Cafés philo préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Samedi 06 octobre 2018 à 15 h Médiathèque d’Ermont

9, rue de la République. Tél. : 01 34 44 19 99.

« Le corps est-il un instrument ou un obstacle à notre liberté ? »

samedi 30 juin 2018

Compte rendu du Café philo du vendredi 29 juin 2018 : confiance



Nous étions 30 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 29 juin 2018, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) sur le thème :
« La confiance, en avons-nous besoin ? »
Nous avons choisi les thèmes des prochains cafés philo :
Vendredi 28 septembre 2018  à 20 h : « Avons-nous besoin de héros ? »
Vendredi 19 octobre 2018 à 20 h : « Les vertus de l’échec ».
Vendredi 30 novembre 2018 à 20 h : « Une humanité sans guerres ? »

Télécharger ce compte rendu http://bit.ly/2tRH9fH  avec les présentations de Catherine Delaunay et de Pierre Haller.
Les enregistrements audio peuvent être écoutés
Catherine Delaunay : http://pc.cd/6c2ctalK   
Pierre Haller : http://pc.cd/ls0  

Voir aussi la petite vidéo concoctée par nos amis, Wladimir, Jerzy et Patrick.

ooo

Paroles entendues
+ Aujourd’hui la défiance est augmentée par la surinformation.
+ La personne handicapée est obligée de faire confiance à la personne qui l’aide.
+ Dans la circulation routière on est obligé de faire confiance à l’autre.
+ En accordant la confiance aux autres, on renforce la confiance en soi. La compétition dans le monde du travail crée la défiance.
+ La défiance augmente à cause de la perversion de la parole par la com’.

+ La confiance commence dans la famille. Le corps social peut écraser la personne. La société devient dure. Il faut des conflits, mais il y a des limites. Il faut de la bienveillance. Nous avons des neurones miroirs de partage des sentiments avec autrui.
+ La confiance est un risque tantôt souhaitable, tantôt à éviter.
+ Il faut tempérer la confiance avec la raison.
+ Les confiances en paroles et en actes ne vont pas toujours de pair. Faire confiance peut impliquer l’accaparement de l’autre.
+ L’expression de la confiance peut être hypocrite.
+ La confiance, c’est de l’affect et du pragmatique.

+ Dans un monde de certitudes, la confiance serait sans objet. La confiance, est en rapport avec le degré d’ignorance des faits et du futur. Elle se met en regard de la vérité. C’est une attitude collective souvent portée par des leaders et des suiveurs.
+ Le pire, c’est la trahison, difficile à surmonter. La perte de confiance est un terme juridique qu’on rencontre dans le code du travail.
+ La confiance est une vertu sociale.
+ Il faut de l’esprit critique. Les sectes utilisent la confiance pour leur emprise.
+ La confiance est vulnérabilité.
+ La confiance, au contraire, est un beau sentiment. Avec ses vrais amis, on peut se montrer tel que l’on est.
+ La confiance est innée. C’est la pureté initiale de l’enfant.
+ L’homme est bon naturellement, selon Jean-Jacques Rousseau.
+ La confiance a besoin de l’intuition.
+ L’esprit critique présente aussi un danger quand il consiste à toujours tout mettre en cause.
+ Il faut mettre la confiance dans les jeunes. On met la confiance à toutes les sauces.
+ La confiance entre le maître le disciple est indispensable.


+ Certains artistes instrumentalisent les drames humains pour faire carrière.
+ Une éducation à la confiance est nécessaire chez les enfants.
+ Il faut apprendre la bienveillance.
+ La confiance, oui avec vigilance. On a tous nos limites.
+ La confiance c’est un risque inhérent à la vie.
+ On a besoin des autres pour développer notre savoir sur le monde. Mais il faut garder l’esprit critique vis-à-vis de l’autre.
+ La confiance, c’est une affaire de conviction.
+ Il faut savoir lâcher prise et faire confiance à la vie.
+ Penser à l’empathie et à la sympathie.
+ Internet est le monde de l’arnaque.

+ Il faut faire confiance à la nature.
+ Il faut être acteur de la confiance envers autrui, irradier vers l’autre l’énergie de l’amour.
+ La confiance, c’est comme l’alcool, il ne faut pas en abuser.
+ Nous vivons dans un monde trompeur de l’image. La virtualité s’installe.
+ Il faut donner la confiance, il est plus difficile de la recevoir.
+ On parle de transhumanisme, d’homme dépassé ; mais sans confiance, il n’y a pas de progrès. Le monde augmenté est problématique.
+ Faire confiance à l’autre pour le sortir de l’échec.
+ La confiance, c’est miraculeux. Aimer son prochain, c’est l’écouter.
+ La confiance en soi est primordiale, mais il faut garder l’esprit critique.
+ La confiance dans les institutions est indispensable à l’ordre social et à la confiance entre les personnes. Les élites représentatives délinquantes sont doublement coupables. Une partie du corps social a perdu confiance dans le système. Ceci conduit à des comportements barbares comme l’incendie de la médiathèque de la Courneuve récemment. Les migrants qui affrontent les dangers des déserts, des mers, des montagnes et l’inhumanité des humains, sont aussi motivés par leur confiance dans la Vie.
+ Il importe de faire confiance à l’autre et à la vérité.


ooo

jeudi 28 juin 2018

Pique-nique sur le Chemin du philosophe en forêt

Une quinzaine de personnes et un chien ont participé dans la soirée de ce 27 juin 2018 à un sympathique pique-nique sur la station "l'homme et la nature" du Chemin du philosophe au pied de la sculpture et du ginkgo biloba. La température était douce et la pleine Lune était là.

dimanche 24 juin 2018

Compte rendu du café philo du 23 juin 2018 ; Bibliothèque de Cormeilles ; Fraternité



Nous étions onze personnes à participer à ce café philo, le samedi 23 juin 2018 de 15 h à 17 h à la Bibliothèque intercommunale de Cormeilles en Parisis (Val d’Oise). –salle café-jeux, sur le thème :
« Quelle fraternité dans le monde moderne ? »

Ces cafés philo font partie d’une action "Tous philosophes" du Pôle philo des médiathèques de Valparisis. D’autres cafés philo, cours d’initiation à la philo et conférences sont prévus pour 2018 dans ces médiathèques. Les programmes sont consultables sur leurs sites Internet ainsi que sur le nôtre.
Télécharger ici l’ensemble de ce compte rendu http://bit.ly/2K6U1cA avec les présentations de Catherine Delaunay et de Pierre Haller.
Écouter l'enregistrement audio de
Catherine Delaunay http://pc.cd/tpPitalK  
Pierre Haller http://pc.cd/QWirtalK
ooo
Paroles entendues
+ L’humanisme est une fraternité universelle. Cette fraternité est difficile. La France est parmi les meilleurs pour la solidarité nationale.
+ La fraternité, c’est le partage de la Terre. Tous en sont propriétaires. L’intérêt personnel détruit tout.
+ Il n’y a pas d’équivalent féminin dans la langue pour le mot fratricide.
+ On est mangé par la mondialisation. Il y a des réflexes de repli sur soi. Le problème, c’est la place de chacun.
+ Je suis pessimiste pour l’avenir. Les écrans séparent les gens. Mais il y a beaucoup d’initiatives locales à Cormeilles : liens intergénérationnels, écologie, covoiturage, esprit « colibri ».
+ On se cherche un idéal transcendantal. L’écologie en est un. La nature transcende.
+Il est souvent facile de dialoguer avec un étranger de personne à personne sans posture a priori.
+ La fraternité porte en elle ses contradictions.
+ L’ONU ne sert pas à grand-chose.
+ Fraternité et responsabilité sont liées.
+ Le gouvernement manipule les gens, on est impuissant.
+ Lecture d’un extrait de « Puissance de la douceur » d’Anne Dufourmantelle (1964-2017).

samedi 16 juin 2018

Conférence de STEPHANE HARDOUIN




Stéphane Hardouin, magistrat
« Les grands défis de l’institution judiciaire, les enjeux de transformation et de communication », c’est l’intitulé de la conférence donnée à titre amical par Stéphane Hardouin, ce vendredi 15 juin 2018 de 20 h 15 à 22 h 45 à l’Espace Lesseps de Bouffémont en présence de quelque vingt–cinq personnes.
Ancien directeur adjoint de cabinet de F. BAYROU au ministère de la Justice, Stéphane Hardouin est aujourd'hui, à 46 ans, secrétaire général adjoint de ce ministère. Sa carrière est déjà longue et notoire au sein de l’administration judiciaire : tribunaux de grande instance (TGI) de Paris et de Pontoise, directeur du projet informatique Cassiopée au ministère de la Justice, directeur de l’Ecole nationale des greffes, procureur de la République au TGI de Compiègne, pilote de la sous-direction de la justice pénale. Ce riche parcours lui a permis de partager une vue d’ensemble et passionnante en dialoguant sur les enjeux de la Justice dans notre État de droit et démocratique.

Son propos a porté sur cinq thématiques :
-         -  La Justice et la confiance du public : indépendance et impartialité. Pression des médias.
-         -  L’Europe, la coopération des justices européennes. La lutte contre le terrorisme a fait avancer la coopération. L’Europe a fait avancer les droits nationaux.
-          - Le numérique et ses multiples défis : accès à la justice, rapidité des procédures, transparence, sécurité informatique. « Il faudra des écrivains publics du numérique pour toutes les administrations ».
-         -  La prison, le sens de la peine. La surpopulation des prisons va de 140 % en moyenne à 190 %. La question est complexe... « On juge une démocratie à l’état de ses prisons », fait remarquer un participant en soulignant qu’un tiers des personnes incarcérées relèveraient de la psychiatrie plutôt que de la prison.
-         -  La Justice et le principe de précaution sont-ils compatibles ? Dans quelle mesure et sur quels critères la société a-t-elle le droit de neutraliser une personne hypothétiquement dangereuse ? Par exemple des gens ayant purgé leur peine ou des familles au retour de Syrie.

La discussion s’est poursuivie autour d’un pot amical.

Il convient de remercier vivement Stéphane Hardouin qui a consacré cette soirée à nous faire prendre davantage conscience de la complexité de la Justice. L’institution gère en permanence de multiples et nouvelles injonctions contradictoires pour nous protéger de l’ensauvagement toujours menaçant de notre société.
Nous sommes sortis de cette conférence avec davantage de confiance dans notre Justice et sans doute avec sentiment d’être chanceux d’appartenir à une Europe où la Justice fonctionne plutôt bien.

jeudi 14 juin 2018

Promenade sur le Chemin du philosophe pour un groupe d'aveugles




Ce jeudi 14 juin 2018 de 14 h à 17 h, à la demande de l’association « Les auxiliaires des aveugles – Antenne du 95 », nous avons organisé une promenade commentée sur le Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency. Ils étaient cinq non- ou mal-voyants avec cinq accompagnants et quatre membres de l’association du Chemin du philosophe à écouter, sentir et toucher l’essence de la forêt. Le temps avait bien voulu surseoir à la pluie annoncée par la météo. Les aveugles ont su se déplacer sans incident dans les sentiers du sous-bois pas toujours très commodes pour eux. 

A noter également les beaux gravillons blancs remis le matin même sur le cadran solaire....