Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

PRESENTATION

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant #cheminphilo ou "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître : site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Audioguide du Chemin du philosophe en forêt, télécharger sur smartphone via le lien ou avec le code QR (en forêt le chargement par QR dépend du réseau de votre fournisseur d'accès ).

S'y promener avec ValdoiseMyBalade.

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 179, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

Depuis le 11 mai 2020, l'accès du public à la forêt domaniale de Montmorency est à nouveau autorisé.


L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement : Bulletin d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr

Programme des activités

PROGRAMME DES ACTIVITES

Mise à jour 15/06/2020

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo.

Ils sont tenus en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires,

à 20 heures, Centre Lesseps - 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

à Bouffémont :

Vendredi 25 septembre 2020 à 20 h : « Peut-on justifier la désobéissance civile ? »

ooo

AUTRES ACTIVITES

Au 4ème trimestre 2020 –date à préciser- à 18h 30 au Centre Lesseps - 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan :

AG 2020

vendredi 19 juin 2020

Compte rendu du Café philo du jeudi 18 juin 2020 : Covid


Nous étions 26 personnes à participer à ce café philo en visioconférence Zoom, le jeudi 18 juin 2020 de 20 h à 22 h 15, sur le thème :

« Qu’attendons-nous du monde d’après Covid ? »

-         Le thème que nous avions choisi pour le mois de mars 2020 : « Peut-on justifier la désobéissance civile ? » est reporté au vendredi 25 septembre 2020 à 20 h à Bouffémont dans la salle habituelle, qui sera libre, espérons-le.

-         Le thème de ce soir a été traité de manière un peu différente de l’habitude en raison de la technique de visioconférence qui était nouvelle et fastidieuse pour beaucoup d’entre nous. Les enregistrements audio sont de qualité médiocre. On fera mieux la prochaine fois.

-         Le déroulement des interventions a été le suivant :

o   Contributions avec les liens audio :

§  Denise Abehassera

§  Christine Chauvois

§  Daniel Croquette

§  Christine Quéré

§  Tanios Saïd

§  Pierre Haller

§  Catherine Delaunay

o   Débat

 

Télécharger ce compte rendu http://u.pc.cd/DPMctalK  avec les contributions écrites disponibles ainsi qu’un poème que nous a adressé Jeannine Dion-Guérin.

ooo

samedi 16 mai 2020

Déconfinement du Chemin du destin



Ce samedi matin 16 mai 2020 une petite équipe (moins de dix personnes pour respecter les règles du déconfinement) a passé une paire d’heures à remettre partiellement en état le « Chemin du destin » sur le Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency.

Il s’agit d’une œuvre collective de land art, initiée en 2007 et entretenue depuis lors près de la station « l’Homme et son destin » (cimetière de Bosc). Elle est constituée des branchages rassemblés sous forme d’une longue chenille, de plusieurs dizaines de mètres. Elle revêt un caractère symbolique du destin illustré par la citation du philosophe Arthur Schopenhauer (1788-1860) « Le destin bat les cartes et nous jouons ». Elle invite à méditer sur les destins individuels et collectifs, notamment en cette période où c’est un virus qui bat les cartes.

Cet atelier représente des travaux pratiques sous l’égide de la devise « philosopher et travailler », mais aussi de moment de grande convivialité.

Ce chemin du destin sert également d’abri aux petits animaux de la forêt.


Voir le film réalisé par Guy Bouchard .

Les travaux ne sont pas terminés. Il y aura d’autres ateliers.

vendredi 6 mars 2020

Denis Labayle : La démocratie et l’argent - Entends venir l'orage





Denis Labayle a bien voulu se déplacer jusqu’à Bouffémont ce vendredi 06 mars 2020 pour présenter son roman « Entends venir l’orage ». Il s’agit d’un thriller inspiré par l’actualité des récentes années autour de la financiarisation du monde du travail et des médias qui met en danger la démocratie. On peut écouter son intervention très documentée et passionnante sur le fonctionnement des pouvoirs financiers et médiatiques qui reste une zone d'ombre  pour la plupart des citoyens.
Une vingtaines de personnes étaient présentes et ont pu se procurer quelques uns de ses derniers ouvrages et les faire dédicacer. Un petit cocktail amical a conclu la soirée.

samedi 29 février 2020

Compte rendu du Café philo du vendredi 28 février 2020 : optimisme



Nous étions 30 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 28 février 2020, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) sur le thème :
« Le pouvoir de l’optimisme ? »
Les thèmes des prochains cafés philo :
Vendredi 27 mars 2020 à 20 h : « Peut-on justifier la désobéissance civile ? »

Télécharger ce compte rendu http://pc.cd/7YtrtalK avec les présentations de Catherine Delaunay et de Pierre Haller ainsi que le poème d’Arlette Coutin.
Les enregistrements audio peuvent être écoutés
Catherine Delaunay : http://pc.cd/jfRotalK  
Pierre Haller : http://pc.cd/TVD7  


ooo


Paroles entendues
+ Qu'est-ce que l' optimisME ? - La minute philo - TLM - Laura Lange
+ L’optimisme et le pessimisme relèvent de l’inconnaissance des choses. C’est une question d’information et d’éducation. Il faut faire jouer plus de raison et moins d’émotion.
+ L’émotion personnelle nous pousse à réagir. Il faut agir tant que c’est possible.
+ Il faut vouloir être optimiste.
+ Il ne faut pas se laisser submerger par l’émotion. Il faut essayer. Essayer d’agir, c’est progresser.
+ L’optimisme doit construire l’image de la vie.
+ L’optimisme consiste à agir là on peut changer quelque chose. C’est contribuer au plaisir des autres.
+ La grippe espagnole a fait plus de morts que la première guerre mondiale. L’anxiété a des répercussions négatives sur le corps. La contrariété fait monter la glycémie dans le sang.
+ Les problèmes permettent de penser les solutions. Nous apprenons de nos erreurs.
+ Les gouvernements ont l’obligation à gérer les hystéries collectives face aux catastrophes.
+ Le pragmatisme se situe entre l’optimisme et le pessimisme. « On ne peut pas changer le sens du vent mais on peut orienter la voilure.»
+ L’optimisme et le pessimisme sont des états d’âme. Une même cause peut conduire à l’optimisme ou au pessimisme. Ceux-ci jouent sur l’inconnu de l’avenir. Il faut inclure la notion de risque et de probabilité dans la réflexion.
+ Il faut également développer le « pessimisme combattant ».
+ L’espoir de vivre peut être plus fort que le pronostic médical pessimiste d’une maladie, comme le montre le film « L’Adieu ».
+ L’optimisme est nécessaire dans le soin aux malades.
+ Le pragmatisme consiste à prendre contact avec optimisme avec la réalité. C’est une forme de transformation individuelle et collective du bien-être qui donne du sens à la vie.
+ L’art est source d’optimisme et de sens de la vie.
+ Je suis optimiste mais consciente de ce qui se passe.
+ L’optimisme et le pessimisme sont les bases de la réflexion et de l’action.
+ L’optimisme et le pessimisme ne sont cependant pas symétriques. L’optimisme pousse vers le haut, le pessimisme vers le bas. Celui-ci vient tout seul.
+ La vraie vie se situe entre l’optimisme et le pessimisme.
+ Une situation dramatique ne doit par nécessairement générer du pessimisme.

Nick Vujicic

+ Le conte de deux grenouilles tombées dans un pot de crème illustre les vertus de la persévérance.
+ Le pouvoir de l’optimisme est infini. Aller vers l’amour et non pas vers la haine.
+ La confiance est importante, en soi, envers les autres, envers Dieu.
+ Dans les camps de concentration, ceux qui s’en sont sortis avaient la foi.
+ Le pouvoir de l’optimisme, c’est oser sans crainte de l’autre et de ses jugements.
+ On a besoin d’être optimiste et pessimiste à la fois.
+ La confiance permet de se projeter dans l’avenir. Certains chômeurs, sont au bout du rouleau, ils sont envahis par les problèmes du quotidien.
+ Les Français se disent pessimistes, mais quand ils sont à l’étranger ils disent que c’est mieux chez eux.
+ Le pessimisme est une maladie qu’on peut soigner avec l’alcool, le jeu du loto ou la lecture de l’horoscope qui n’annonce que des bonnes choses...
+ Les choses tristes qui arrivent aux autres me rendent gai. J’aime l’humour noir.
+ Chacun met ce qu’il veut ou peut sous les mots optimisme ou pessimisme.
+ Il ne faut jamais exagérer l’optimisme ou le pessimisme.
+ L’optimisme ou le pessimisme permettent de rester lucide et de croire à l’idée de progrès.
+ Soyons heureux d’être pessimistes en France.
+ A 18 ans je ne  pouvais pas imaginer les progrès de notre société.
+ La pub nous incite à l’optimisme.
+ L’optimisme c’est espérer et vouloir.
+ « Au milieu de l’hiver, j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible. » Albert Camus.

ooo