Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr



ACTIVITES DE L'ASSOCIATION

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

+ Vendredi 30 juin 2017 : « Que penser de l’individualisme? »

ooo

Programme 2017 de « TOUS PHILOSOPHES ! »

avec le Réseau des médiathèques de Val Parisis

Télécharger le programme 2017 « Tous philosophes » ou voir sur le site Internet de ces médiathèques.

+ Cafés philo préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Samedi 9 septembre 2017 à 15 h : Médiathèque de Saint-Leu-la-Forêt . « Les progrès scientifiques et techniques vont-ils de pair avec le progrès social et moral ? »

- Samedi 4 novembre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « L’autre et moi ».

ooo

+ Cours d’initiation sur l’histoire de la philosophie (1 h 30) par Catherine Delaunay

- Samedi 7 octobre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Eaubonne. « Descartes et l’émergence du rationalisme ».

ooo

lundi 27 mai 2013

Balade de la MGEN sur le Chemin du philosophe

Seize  dames de l'association des retraités de la MGEN de Paris, randonneuses chevronnées, ont choisi cette belle journée de printemps pour visiter notre Chemin du philosophe. Chemin accessible même en transports en commun via la gare d'Ermont-Eaubonne et les Cars Rose. Catherine Delaunay, Denise Abehassera  et Pierre Haller en ont été les guides.

samedi 25 mai 2013

Excursion à Giverny et à La Roche Guyon le 25 mai 2013

Trente-neuf personnes ont participé le samedi 25 mai 2013 à l'excursion annuelle du Chemin du philosophe, qui les a conduites le matin dans les splendides jardins de Monet à Giverny. L'après-midi a été consacré à la  visite savamment guidée du château de la Roche Guyon dont l'histoire a été retracée depuis le haut Moyen-Âge jusqu'à la seconde guerre mondiale. Christine Seeboth a réussi une organisation parfaite de la journée et avec Denise Abehassera elles ont toutes deux préparé et fourni de précieuses explications sur le peintre impressionniste  Claude Monet (1840-1926), sa vie, son oeuvre et son art de la captation de la lumière. Leur texte est téléchargeable ici.

Nymphéas de Guy Bouchard



vendredi 24 mai 2013

Compte rendu du café philo du 23 mai 2013 à L'Isle Adam


« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces quelques gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part. »

Seize personnes ont participé au café philo sur le thème « Y a-t-il une vie en dehors de l’économie ? » ce jeudi 23 mai 2013 organisé par l’association Lelia à la Faisanderie de L’Isle Adam (Val d’Oise). Catherine Delaunay et Pierre Haller, animateurs de la séance, avaient déjà abordé le sujet au café philo de Bouffémont au mois d’avril. Leurs contributions d’introduction aux débats sont rapportées sur ce blog.
Voici quelques propos entendus au cours des débats à L’Isle Adam.

-         Dans notre société, " tout s'achète et se vend et se pèse et s'emporte " (Charles Péguy).
-         Vivre est-ce survivre, consommer ou exister ?
-         Il faut redonner à la politique le pouvoir sur l’économie.
-         On ne peut pas échapper à l’économie.

-         Actuellement elle n’est pas satisfaisante à cause de son impact social trop inégalitaire et son impact destructeur de la nature.
-         On peut échapper au consumérisme.
-         La croissance infinie est un mythe délétère dans un monde fini.
-         Est-on capable de s’arrêter ?
-         On nous fait croire que le bonheur est dans la consommation ostentatoire.
-         Le marché voit à court terme.
-         Il faut lire « Un million de révolutions tranquilles » de Bénédicte Manier. 
-         Il y a aujourd’hui beaucoup d’initiatives d’économies alternatives porteuses d’espoirs.
-         Il faut revisiter notre vocabulaire et ne pas se laisser paralyser. Notre langage a trop intégré le discours des économistes.
-         Nous sommes pris dans un processus de « preuve sociale » du marketing qui nous incite à acheter comme le voisin.
-         Comme consommateurs, nous avons tout de même un peu de pouvoir.
-         Il faut compter sur l’intelligence des gens.
-         Le bonheur n’est pas là où le marché nous l’indique.
-         L’économie était déjà problématique dans l’antiquité.
-         Il est difficile de limiter la consommation. Elle garantit les emplois. La déflation n’est pas bonne pour le pays.
-         La productivité est le fruit du travail de gens sous-payés, dont des enfants.

-         La cupidité est devenue visible grâce aux médias.
-         Il manque des défenseurs du libéralisme dans ce café philo.
-         Comment arrêter la machine infernale de l’économie ?
-         Dans le passé les guerres et les épidémies étaient des facteurs de régulation.
-         Je suis en colère et optimiste tout de même.
-         L’économie est source de valeur.
-         La critique du néolibéralisme n’est pas suffisante. Le système est délétère pour la nature. Il encourage l’avidité et la cupidité. Il est une atteinte à la démocratie qui n’est plus que formelle. L’Europe, tout comme l’OMC, sont antidémocratiques. Le néolibéralisme, c’est la répartition de la précarité. Le modèle du monde occidental n’est pas transposable.
-         La politique d’enrichissement de prédateurs est voulue et organisée. Elle ne date pas d’aujourd’hui. Voir le film « Le Président » avec Jean Gabin datant de 1960.
-         Lire ou relire « Walden ou la vie dans les bois » de Henry David Thoreau (1817-1862)  ainsi que  « Dans les forêts de Sibérie » de Sylvain Tesson (né en 1972).
-         Les grands patrons ont mis en place un système qu’ils ne maîtrisent pas.
-         L’humanité s’en est toujours sortie. Mais il faudrait un réveil.
-         Le système génère la montée des extrêmes et de l’intolérance. C’est discutable.
-         Les systèmes complexes sont fragiles. C’est également discutable.
-         Les remèdes peuvent être pires que le mal.
-         La technologie a permis des progrès extraordinaires en médecine.
-         Vivre, c’est gérer des injonctions contradictoires.
-         La technologie, les machines, l’énergie abondante ont permis la libération de nombreux humains (dont les femmes et les enfants) de nombreuses servitudes, voire de l’esclavage.
-         L’humanité n’a jamais produit autant de savoir, d’échanges, d’accès à la culture, d’ascension sociale pour des milliards de personnes que dans le dernier demi-siècle.
-         La production de savoir, d’art et de complexité a des coûts économiques en énergies et en impacts environnementaux. Le défi est dans la maîtrise de ces coûts.
-         L’économie est un outil déréglé. C’est à la politique de réguler les marchés.
-         La compétition est normale. La guerre économique empêche la guerre réelle selon Montesquieu (1689-1755).
-         L’économiste Daniel Cohen (né en 1953) relève de nombreux comportements non-économiques dans les entreprises qui assurent de fait leur bon fonctionnement.
-         Dans notre vie il y a beaucoup de place pour la gratuité : vies affectives, amoureuses, familiales, intellectuelles, spirituelles, associatives, relation avec la nature, recherche de la beauté, satisfaction morale, engagement humanitaire.
-         Chacun peut se constituer des suppléments d’âme au-delà de l’économie.