Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr



ACTIVITES DE L'ASSOCIATION

PROGRAMME DES ACTIVITES

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

Vendredi 20 octobre 2017 : « Qu’est-ce que la normalité ? »

Vendredi 24 novembre 2017 : « La reconnaissance : une valeur ou un leurre ? »

ooo

Programme 2017 de « TOUS PHILOSOPHES ! »

avec le Réseau des médiathèques de Val Parisis

Télécharger le programme 2017 « Tous philosophes » ou voir sur le site Internet de ces médiathèques.

+ Cafés philo préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Samedi 4 novembre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « L’autre et moi ».

ooo

Sortie d’hiver

+ Dimanche 3 décembre 2017 de 10 h à 12 h 30 : Sortie d’hiver annuelle sur le Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency sur le thème : « Passer l’hiver». Rendez-vous devant Château de la chasse.

lundi 16 octobre 2017

Sortie familiale sur le Chemin du philosophe le 14 octobre 2017




Une quinzaine d’adultes et neuf enfants ont participé à cette sortie familiale sur le Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency ce samedi 14 octobre 2017. Ils se sont pris au jeu des questions, amusantes  et néanmoins instructives, d’un  petit livret conçu et présenté par Danielle Roslagadec et Christine Seeboth.  Le beau temps était de la partie. Les participants envisagent de revenir une prochaine fois. 


samedi 7 octobre 2017

Petite leçon de philosophie 4/4 Descartes


 Dans le cadre du programme« Tous philosophes » du réseau des médiathèques de Val Parisis, Mme Catherine Delaunay, professeure de philosophie et vice-présidente de notre association, a donné, ce samedi 07 octobre 2017 à Eaubonne (Val d’Oise), une conférence, passionnante et instructive, sur le thème : «  Descartes: l'émergence du rationalisme ». Quelque soixante-dix personnes ont assisté  à cette leçon très pédagogique sur cette étape importante de la pensée  occidentale.
Vous pouvez réécouter et télécharger cette conférence de 120 minutes sous
http://pc.cd/OOV 

samedi 30 septembre 2017

Compte rendu du Café philo du vendredi 29 septembre 2017- rassemblement


.
Compte rendu du Café philo du vendredi 29 septembre 2017, rassemble
Nous étions une quarantaine de personnes à participer à ce café philo, le vendredi 29 septembre 2017 de 20 h à 23 h, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) sur le thème :
« Qu’est-ce qui nous rassemble ? »
Préparé et animé par Catherine Delaunay et Pierre Haller.
Les thèmes des prochains cafés philo sont :
Vendredi 20 octobre 2017 : « Qu’est-ce que la normalité ? »
Vendredi 24 novembre 2017 : « La reconnaissance : une valeur ou un leurre ? »
Télécharger ce compte rendu complet avec les présentations http://bit.ly/2yd1vo0 , de Catherine Delaunay, de Pierre Haller ainsi que le poème d’Arlette Coutin + contribution a posteriori de Guy Bouchard.
Enregistrement audio de Catherine Delaunay : http://pc.cd/YyH
Enregistrement audio de Pierre Haller : http://pc.cd/LLzctalK
Enregistrement audio de la discussion entre participants : http://pc.cd/Ma6

ooo

Paroles entendues
-         - Toute vision du monde n’est que dans le langage. Il faut parler au moins deux langues. Le barbare est celui qui parle de barbarie, selon Claude Lévi-Strauss. La nature humaine de l’homme peut le rendre inhumain.
-         - Selon Marcel Mauss, il faut une égalité du don ; la transgression du don divise. Les mères juives ou musulmanes ont les mêmes mots pour parler à leurs enfants.
-         - Ce qui rassemble, c’est le même destin de la naissance à la mort.
-        -  René Descartes dit que les cultures divisent les peuples. La culture masque l’égocentrisme des dominants. La raison rassemble l’humanité au-delà des cultures. - - Dans la diversité, chacun trouve sa place. La culture, c’est le monde fini, c’est l’expérience qui divise.
-       -   Ce qui rassemble varie avec les âges de la vie de l’enfance à la vieillesse. Ce n’est pas universel, c’est aussi la haine de l’autre, ce sont aussi les catastrophes, c’est passager.
-         - Ce qui rassemble peut aussi être permanent. Les Etats-Unis rassemblent des cultures multiples issues des immigrations. La constitution des Etats-Unis est pratiquement inchangée dans ses principes depuis 1787. La dernière constitution française de 1958 a déjà été modifiée vingt fois.
-        -  La culture du débat est entrée dans les mœurs de la démocratie.
-         - Selon René Girard, la culture sert à faire face à la violence. Chaque peuple a son génie propre. Il faut accepter l’impur. La recherche de la pureté raciale a fait beaucoup de dégâts dans l’Histoire. Il faut se rassembler dans la différence, question d’image de soi.
-        -  Même dans le monde numérique, on peut pratiquer l’entre-soi.
-         - Ce qui nous rassemble est parfois l’hypocrisie. Par exemple dans le monde du travail.
-         - Dans le bouddhisme, c’est la bienveillance qui nous rassemble. Le yoga du rire est une méthode thérapeutique pratiquée en groupe.
-         - Ce qui nous rassemble, nous divise aussi.
-        -  Les hommes politiques sont des manipulateurs. La France n’a pas su intégrer la religion musulmane - et réciproquement ?
-        -  Beaucoup de gens se sentent seuls, par exemple les chômeurs. La solitude est la conséquence  de l’indifférence, de l’individualisme, des problèmes économiques, de la concurrence, de la jalousie, de la maladie, de la peur, de l’appât de la puissance.
-        -  Certaines personnes n’ont pas de capacité de compassion.
-         - Les enfants naissent avec la capacité d’empathie. Mais cela peut changer.
-        -  Le harcèlement scolaire existe dès la maternelle.

-         - Ce qui rassemble dépend des hasards de la vie de chacun. L’amitié est un facteur essentiel du rassemblement. Citation de Montaigne à propos de La Boétie : « Parce que c’était lui, parce que c’était moi ».
-         - Dans le couple, ce qui a fait le charme de l’autre peut devenir objet de conflit.
-         - Ce qui rassemble, ce sont les failles de chacun.
-         - Se rassembler est surtout un besoin.
-         - C’est l’intime connaissance de l’autre qui rassemble.
-        -  L’espèce humaine est unique La pluralité est le fait d’être égaux et différents. Selon Hannah Arendt, si nous n’étions pas égaux nous ne pourrions pas survivre. Le transhumanisme menace le principe d’égalité des hommes. Le langage différencie les hommes. Twitter l’uniformise en 140 caractères.
-         - Il est important que l’école enseigne la solidarité.
-         - On se rassemble par peur de la solitude, par la soif de connaître l’autre.
-         - Se rassembler autour de valeurs partagées.
-         - Se rassemble par soif de bonheur en commun.
-         - Le match de foot tout comme le patriotisme exacerbé répondent à la fois au plaisir d’être ensemble et au besoin de canaliser la violence. Ce sont des recherches de valeurs communes dans l’articulation de l’individualisme et du grégarisme.
-         - L’homme n’existe que dans la pluralité. Les droits du sang ou du sol sont ravageurs. Selon Levinas : « L’être emprisonné ignorant sa prison se sent chez soi ».
-         - Selon la biologie, pour vivre, on a à la fois besoin de l’environnement et de s’en protéger. On a besoin d’estime de soi. Notre espace personnel, c’est le tout. La bienveillance nous rassemble.
-         - Le numérique nous rassemble, mais c’est superficiel et nous divise encore davantage.  
-         - C’est l’adversité qui nous rassemble.
-         - L’homme civilisé a perdu la compassion. Chacun pour soi.
-         - Instinctivement chacun rentre chez lui. Le bistrot est le dernier lieu de rassemblement spontané.
-         - Rassembler, c’est beau, juste et vrai.
-        -  Notre condition de mortel nous rassemble. Mais nous avons aussi besoin de nous retrouver nous-mêmes.
-         - Nous avons besoin d’être rassurés.
-         - Il faut mettre nos intelligences au service de la survie de la planète.
-         - Qui va à la fête des voisins ?
-        -  L’adversité, les souffrances peuvent rassembler les gens. Ce qui rassemble les gens c’est de vouloir se ressembler et à la fois ne pas vouloir. Chacun recherche une subculture pour se rassurer et pour s’épanouir.
-         - Le développement humain reposant sur le rassemblement et la technologie est-il durable ? On constate qu’il est corrélé avec une extinction massive des espèces vivantes ainsi que par l’extinction de nombreuses langues et dialectes nécessaires à la diversité des intelligences.


ooo



samedi 23 septembre 2017

Entretien avec la poétesse Jeannine Dion-Guérin






Nous étions une vingtaine de personnes ce vendredi 22 septembre 2017 à 20 h au centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont venues écouter la poétesse Jeannine Dion-Guérin. Elle nous a entretenus à propos de son livre "A l'ombre du Baobab" publié en juin 2017 chez Editinter.
Dans ce livre elle partage  sa vie depuis son enfance ainsi que, et surtout, sa rencontre à Marrakech avec le poète et président Léopold Sédar Senghor. « Elle interroge le mot "Différence", ce maître mot qui interpelle plutôt pour diviser que pour unir ».
Pour lire le texte de son intervention http://pc.cd/uKKrtalK 

 
Le grand moment d’émotion de la soirée a été lorsque Jeannine a déclamé par cœur de sa voix fragile et vivante le poème de Léopold Senghor New-York.

Pour écouter Jeannine réciter le poème  "New-York" de Léopold Senghor http://pc.cd/4oV

La soirée a été introduite par un court film avec Léopold Senghor ainsi que par la présentation de Jeannine par Catherine Delaunay. Elle s’est conclue vers 22 h par une séance de dédicaces de ses ouvrages par Jeannine ainsi que par un pot amical.