Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr


ACTIVITES

PROGRAMME DES ACTIVITES

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

+ Vendredi 28 avril 2017 : «La souffrance–t-elle un sens ?»

+ Vendredi 28 mai 2017 : « La liberté d’expression nuit-elle à la liberté de pensée ? »

+ Vendredi 30 juin 2017 : « Que penser de l’individualisme contemporain ? »

ooo

Programme 2017 de « TOUS PHILOSOPHES ! »

avec le Réseau des médiathèques de Val Parisis

Télécharger le programme 2017 « Tous philosophes » ou voir sur le site Internet de ces médiathèques.

+ Cafés philo préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Samedi 9 septembre 2017 à 15 h : Médiathèque de Saint-Leu-la-Forêt . « Les progrès scientifiques et techniques vont-ils de pair avec le progrès social et moral ? »

- Samedi 4 novembre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « L’autre et moi ».

ooo

+ Cours d’initiation sur l’histoire de la philosophie (1 h 30) par Catherine Delaunay

- Samedi 7 janvier 2017 à 15 h : Médiathèque d’Eaubonne. « La naissance de la philosophie, des présocratiques à Socrate ». Compte rendu

- Samedi 4 mars 2017 à 15 h : Médiathèque de Saint-Leu-la-Forêt. «Platon et Aristote ». Compte rendu

- Samedi 3 juin 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « Les Epicuriens et les Stoïciens ».

- Samedi 7 octobre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Eaubonne. « Descartes et l’émergence du rationalisme ».

ooo

AUTRES ACTIVITÉS DE L'ASSOCIATION

+ Dimanche 30 avril 2017 à 10 h : Performance chorégraphique sur le Chemin du philosophe en forêt, dirigée par Christine Léger, chorégraphe.

S’inscrire avant le 15 avril chauvoischristine@gmail.com

ooo

Avec l’association Lélia de l’Isle Adam

+ Café philo préparé et animé par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Jeudi 15 juin 2017 à 19 h 30 : « La violence est-elle inhérente à l'homme ? »

ooo

ACTIVITES DE NOS AMIS ET CONNAISSANCES

+ L’ONF invite les usagers de la forêt à une sortie SAMEDI 20 MAI – DEPART 9H30 – RV PARKING FORESTIER DE LA ROUTE DU REPOS DE DIANE. Comment se gère une forêt ? Pourquoi coupe-t-on des arbres ? Quelles sont les différentes interventions de l’ONF et ses missions ? Cliquez sur le lien suivant pour obtenir toutes les informations : En forêt de Montmorency

Réservation : ag.versailles@onf.fr

samedi 26 juin 2010

Compte rendu du café philo du 25 juin 2010- « Que transmettre entre générations ? »


Aquarelle réalisée par Patricia G.



Vingt-six personnes se sont réunies à la boulangerie Piérol de Margency (Val-d’Oise) pour débattre du thème « Que transmettre entre générations ? »
Au préalable, les sujets des prochains cafés philos des derniers vendredis de septembre et d’octobre ont été votés selon la procédure habituelle :
24 septembre 2010 : « Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ? »
29 octobre 2010 : « Quels regards sur la jeunesse et la vieillesse ? »

Il convient en outre de noter les 10èmes Rencontres sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques à l’UNESCO les 17 et 18 novembre 2010 à l’occasion de la Journée Mondiale de la Philosophie.
Mido et Daniel avaient préparé le sujet dont voici le texte.
Introduction :
Une conviction : « Nous sommes un maillon d’une chaine humaine qui a commencé avant nous et qui continuera après nous. » Cela engage chaque génération à être modeste et responsable. Une autre conviction : La transmission suppose le respect de l’autre au niveau individuel et collectif. Ce n’est ni un bourrage de crâne, ni un lavage de cerveau. Celui qui reçoit doit être libre. Pour bien transmettre, il faut aimer l’autre.
La transmission de quoi, à qui, comment, par qui ?
-          La transmission de la vie biologique
On l’a reçue de nos parents, on la transmet à nos enfants qui à leur tour la transmettront. Nous croyons que c’est le plus beau des cadeaux… avec ses heurs et ses malheurs : maladies génétiques, héritages divers en matière de corps, beau ou non, de santé, de maladies, de dons…
-          La transmission de la planète et des conditions de vie
«  Nous n’héritons pas de la planète. Nous l’empruntons à nos enfants. » Avec ses ressources à ne pas gaspiller et à ne pas abimer. Avec ses drames : guerres, pollutions, déchets nucléaires mais aussi dette, conditions d’emploi et de retraite…Nourrir 9 milliards d’habitants en 2050, c’est possible à condition de mettre en œuvre une agriculture familiale et d’utiliser les savoirs paysans. En Inde, il y a 400 espèces de riz très résistantes et très productives. Cela suppose de mettre l’homme au centre.
-          La transmission des biens
L’héritage, le capital par les études.
-          La transmission des connaissances, des savoir-faire
Pour que les suivants puissent aller plus loin. D’où l’importance de l’école, des nouvelles technologies, de la famille, de la culture d’entreprise, de la société civile. Pour choisir librement, il faut connaitre, y compris en matière de religion. Mais est-ce à sens unique ? Nos descendants nous transmettent aussi, d’où l’importance de l’échange, du dialogue, du développement de l’esprit critique, de l’accueil, du respect.
-          Transmettre la mémoire
Dans la famille, dans la société pour progresser en humanité. Par l’histoire, par exemple la shoah…mais aussi la culture, par exemple les plantes médicinales. «  Nous sommes ce qu’est notre passé et notre avenir dépend du présent. » Les recherches généalogiques sont très en vogue, les biographies aussi.
-          La transmission des valeurs, de la culture, de l’être
Au niveau individuel à la première mais aussi la 2ème et 3ème générations : la morale, l’honnêteté, le courage. Un père : « Je n’ai pas d’autorité avec mes enfants parce que ici, on m’interdit de cogner. »  Au niveau collectif : la culture, l’interculturel, la démocratie, « Liberté, égalité, fraternité », le respect du vivant, la dignité des personnes. Au niveau spirituel : l’ouverture, la religion, (pas la foi). Si on ne transmet pas, on ne permet pas la liberté de l’autre. Cela ne passe pas s’il n’y a pas adéquation entre le dire et le faire. Donc autant sinon plus le non-verbal que le verbal.
-          Transmettre le goût de vivre ensemble
Dans la famille : enfants unique ou famille nombreuse ? Dans la société mondialisée, l’échange entre cultures… voir le dernier café-philo
Une affirmation : Si le grain ne meurt, il ne peut porter du fruit.
Une question :  Peut-on transmettre plus que ce que l’on a reçu ?
Quelques réflexions ont été notées au cours du débat fort animé qui a suivi.
-          La transmission se passe souvent de manière implicite par le langage, le mode de vie, l’exemplarité, le mimétisme, les us et coutumes, les objets.
-          Chacun est un maillon de l’Histoire.
-          Les lieux et modes de transmissions sont multiples et complémentaires et donc source de richesse.
-          Communiquer c’est échanger au risque de changer.
-          Il convient de distinguer les transmissions individuelles, familiales et collectives.
-          L’éducation vise à l’intégration dans un groupe. Etre debout avec les autres.
-          Il faut préparer les enfants aux trajectoires de la vie.
-          Les hasards de la transmission sont source de liberté.
-          La transmission fait intervenir la raison et l’affectif.
-          Il faut écrire les histoires des familles. Gérer les secrets de familles.
-          La littérature est une importante source de transmission.
-          Il faut lutter contre le pessimisme ambiant quant à l’avenir de la société.
-          La sagesse orientale peut fournir des matières à transmettre entre génération.
-          Tout le monde a quelque chose à transmettre.
-          On transmet davantage ce qu’on est plutôt que ce qu’on dit.
-          L’éducation, c’est donner envie de vivre.
-          Notre responsabilité d’humain et de citoyen est de maîtriser et de ne pas retransmettre les préjugés voire les névroses ou les deuils sans fin qui nous ont été inculqués plus ou moins consciemment par la famille ou la société (racisme, rancunes, haines, ostracismes, élitisme, nostalgies).
-          « Chacun, quelle que soit sa vie, devrait faire tout ce qui est en son pouvoir pour se débarrasser de ses propres fardeaux et malédictions afin de ne pas avoir à les charger, à l’instant de quitter ce monde, sur le dos de son propre fils… Nos peines ne s’effacent pas avec nos existences, elles demeurent vivantes et nos enfants en héritent aussi naturellement que l’on hérite d’un terrain ou d’une maison lézardée.» (Les 7 plumes de l’aigle – Henri Gougaud)
-          « Si tu veux vraiment faire quelque chose pour le monde, n’y laisse aucune trace de ta souffrance ». disait un vieux rabbin dans un livre de Christiane Singer.

1 commentaire:

Jo-alsace a dit…

Je trouve ces réflexions tellement justes... ! Et les deux citations, oui tout à fait d'accord. C'est chouette de voir des gens penser comme ça !

Merci de ce partage.

Jo Solari